• Se battre dans les tranchées

    L'armée française se trouve particulièrement peu préparée à la guerre de position qui s'installe avec la mise en place des tranchées. Contrairement aux allemands, elle n'a pas renouvelé ni développé son fonds d'armes. Les fantassins sont munis de fusils Lebel, mis au point entre 1886 et 1893, l'artillerie de tranchée est inexistante, l'uniforme militaire lui-même est trop voyant pour les nouvelles stratégies de combat : bleu et rouge, il ne passe pas inaperçu...

    Le matériel militaire existant se révèle rapidement inadapté : les canons ne peuvent pas tirer depuis une position enterrée ; les mortiers, trop volumineux, ne rentrent pas dans les boyaux étroits creusés pour abriter les troupes ; les baïonnnettes sont trop longues pour se battre au corps à corps dans les galeries, et il est impossible de viser avec les fusils sans se mettre à découvert...


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :